L’insomnie fait partie des raisons de consultation les plus fréquentes en clinique d’acupuncture. Pour cause, 30-40% des adultes seront incommodés par des épisodes d’insomnie cette année. Et 10% des gens souffriront d’insomnie chronique dans leur vie. Au Canada, 1 personne sur 5 dort moins de 5 heures par nuit. En 2002, l’insomnie avait engendré des coûts de 6,6 milliards au Québec seulement. Fait notable, les femmes sont deux fois plus à risque que les hommes de souffrir d’insomnie. Voilà pour les statistiques. Pour parler d’insomnie, il faut mettre plus de 30 minutes pour s’endormir ou rester éveiller durant le nuit pendant plus de 30 minutes.

Il existe une variété d’insomnies: difficulté à s’endormir, sommeil perturbé par des réveils fréquents, réveil trop matinal, sommeil léger… Comme bien des affections, l’insomnie constitue un signal d’alarme de notre corps pour nous avertir que quelque chose cloche. Mais qu’est-ce qui peut bien clocher? Notre médecine occidentale reconnaît l’impact de facteurs tels que le stress et l’anxiété, la dépression ou les changements hormonaux. Pour sa part, la médecine traditionnelle chinoise (MTC) explique par des mécanismes distincts chacune de ces formes d’insomnie et leur réserve une thérapeutique bien spécifique. Ainsi, lors d’une première rencontre avec un acupuncteur, ce dernier vous questionnera largement pour déterminer lequel des déséquilibres énergétiques est à l’origine de vos troubles du sommeil.

Nous pourrions résumer la vision de la MTC sur l’insomnie comme un déséquilibre entre le Yin et le Yang, ces deux grandes forces complémentaires. Le Yin est une énergie du repos, de la détente, de la nuit, de la fraîcheur. Il permet au corps de refaire le plein et aux cellules de nos organes de se régénérer . Par opposition, le Yang est une énergie du mouvement, de l’activité mentale, associé à la chaleur et à la lumière du jour. Elle nous permet d’être dans l’action et d’entreprendre des tâches, qu’elles soient physiques ou intellectuelles. Une bonne manière de traduire ce concept en des termes plus biologiques serait de les associer aux deux composantes de notre système nerveux: le sympathique et le parasympathique. Alors que le système nerveux sympathique nous garde en état d’alerte (tensions musculaires, accélération du rythme cardiaque et respiratoire, augmentation de la tension artérielle) le système parasympathique nous fait glisser vers la détente (ralentissement de la fonction des organes). Fait révélateur, tout comme le Yin et le Yang, les systèmes nerveux sympathique et parasympathique s’inhibent l’un et l’autre. En d’autres termes, un état d’hyperactivité du système nerveux empêchera la détente; trop de Yang nuira au Yin; trop de stimulation nuira au sommeil.

Pour la MTC, la santé repose sur ce précieux équilibre entre le Yin et le Yang. Dans le contexte qui nous concerne, ce dernier permettra un cycle harmonieux sommeil-veille. Ainsi, un Yang hyperactif entraînera des difficultés à s’endormir ou encore un réveil trop matinal. Les traitements d’acupuncture dans ce contexte auront pour fonction de disperser le Yang. Autre cas de figure, des réveils fréquents ou un sommeil peu profond. Ceux-ci traduiront plutôt une énergie Yin faible, insuffisante, qu’ili conviendra de tonifier. C’est le genre d’insomnie que l’on voit souvent apparaître dans un contexte de péri-ménopause, période que la MTC associe justement à un déclin de l’énergie Yin. Il n’est par ailleurs par rare que la peur de ne pas dormir devienne la cause de l’insomnie. Dans ce cas, le traitement d’acupuncture consistera, notamment, à calmer le mental, l’esprit, que les Chinois appellent Shen.

Il n’est pas rare que nos habitudes de vie soient des co-facteurs dans nos troubles du sommeil. Par exemple, s’exposer à la lumière bleue de nos écrans d’ordinateurs ou de cellulaires en soirée empêche la libération de mélatonine, cette hormone du sommeil. Faire de l’exercice intense avant d’aller au lit ou prendre un simple thé vert après le souper auront pour effet direct d’activer notre système nerveux en nous mettant en mode Yang. Vous trouverez dans mon prochain article quelques trucs et conseils que je donne à mes patients me consultant pour insomnie. Les adjoindre à des séances d’acupuncture constitue la voie royale pour rétablir l’équilibre énergétique entre le Yin et le Yang et de retrouver un sommeil de qualité.

 

insomnie

Commentaires

commentaire